Cible : en marketing, ce qu’il faut toucher pour ne pas couler !

Marie-Anne Dujarier

Marketing Direct

Le marketing direct regroupe l’ensemble des techniques permettant de toucher « directement » un destinataire dans un but précis.

Il faut donc dans un premier temps connaître la cible de l’action de marketing. Qui est notre interlocuteur ? Que fait-il ? Quelles sont ses problématiques et ses attentes ?

La seconde étape primordiale à la mise en place d’un tel outil est de se demander pour quelle raison a-t-on besoin de s’adresser à une personne. Cette question simple à première vue cache des pièges que notre agence vous aide à éviter. En se demandant pour quelles raisons nous souhaitons transmettre un message, nous dérivons sur la problématique du comment. Par quels moyens techniques allons-nous diffuser notre information ?

Le point central est bien évidemment le message.  C’est lors de cette étape que les points précédents se révèlent cruciaux. Trop de campagnes de marketing ne tiennent pas compte des règles élémentaires. En effet, aucun élément ne doit être laissé au hasard sous peine de perdre la cohérence, la pertinence et l’efficacité du message. Tous ces éléments agissent en interaction. Nous devons sans cesse nous demander si le message est en adéquation avec l’objectif de la campagne et s’il est cohérant avec les moyens engagés.

La dernière des grandes problématiques est la notion de temps.  Il y a pour chaque secteur, institution, cible, des moments privilégiés de contact afin d’obtenir un taux de retour plus élevé. Il en faut donc pas négliger l’élaboration du planning ou rétro-planning.